Qu’est ce que le Systema?

Le Systema est un art martial d’origine russe qui remonte au Xème siècle après JC. Il puise sa source dans les multiples guerres qu’a dû affronter la Russie tout au long de son histoire, lui imposant toujours de s’adapter face aux divers envahisseurs et leurs différentes approches de la guerre, mais aussi de prendre en compte la diversité aussi bien géographique que climatique.

Le Systema s’est donc développé au cours des années jusqu’à en devenir partie intégrante des forces spéciales russes.

Avec la chute du communisme il s’est démocratisé et a pu passer les frontières pour nous être délivré dans le  monde entier sous l’impulsion de personnalités comme Vladimir Vasiliev et Mikhail Ryabko.

« Le systema » par Jérôme Kadian

Sa spécificité ?

Contrairement aux arts martiaux, majoritairement asiatiques, le Systema ne s’appuie sur aucune technique particulière. Il est basé en revanche sur des principes que chacun peut appliquer: la respiration, la relaxation, le déplacement, la structure du corps.

Cela implique donc de l’adapter à sa personnalité, à ses capacités physiques sans chercher à recopier ou imiter ce que peut faire telle ou telle personne. De fait, il suggère une liberté totale favorisant sa propre créativité au moyen d’exercices divers : défense contre un ou plusieurs adversaires, défense contre un couteau, un bâton, survie au sol, etc.

Grâce à ces multiples exercices pédagogiques, le Systema sollicite notre adaptabilité en fonction de chaque situation, de chaque partenaire.

Il impose bien sûr une efficacité mais jamais au détriment de notre propre bien-être. En effet, clef de voûte du Systema, la respiration est le premier principe sur lequel reposent ensuite tous les autres : relaxation, déplacement, structure du corps. Ainsi par le biais d’exercices de respiration, on apprend à découvrir non seulement son corps mais aussi à travailler sur son état émotionnel. En effet, la principale entrave à notre liberté est souvent liée à notre état émotionnel. Le Systema nous apprend donc à décoder nos blocages et à s’en libérer.

La lenteur dans laquelle s’effectuent les exercices nous permet et nous donne le temps de nous analyser et comprendre ce qui nous bloque. Bien souvent pour ne pas dire tout le temps, la respiration ou plutôt la non-respiration est à l’origine de ce « mal-être », et cause ce qu’on appelle communément le stress. Ce « stress » est en fait une tension accumulée à un moment donné du fait d’une mise en apnée involontaire, et qui augmente passagèrement notre pression sanguine. Ce sentiment souvent inexplicable d’un manque d’unité avec soi-même est donc directement lié à notre respiration.

C’est pour cela que le Systema met l’accent sur la respiration et l’état de relaxation dans lequel elle peut nous amener afin d’agir de manière plus efficace.

D’autre part, un art martial quel qu’il soit, implique obligatoirement tôt ou tard le contact physique. Or, le simple contact d’un étranger dans la rue, dans le métro peut nous être désagréable et nous provoque des tensions sans même s’en rendre compte : c’est tout simplement la peur du contact.

Au moyen de massage, le Systema nous apprend encore une fois à accepter le contact sans crisper ou contracter plus que nécessaire la partie touchée. Par la suite le Systema apprend à accepter des poussées jusqu’à pouvoir recevoir des coups puissants sans engendrer de phénomène de peur.

Au final, tous ces exercices et la pédagogie dans laquelle ils sont proposés sont un moyen d’être à l’écoute de soi-même dans un souci de bonne santé physique et psychique. Le Systema est également connu sous le nom de « pozna cebia » qui se traduit du russe par le célèbre adage « connais-toi toi-même ».

Les commentaires sont fermés.